Les fondations

87 892 fois    32commentaires    note : 4.0 / 5
Noter cette recette

Dans cette page : Généralités - Les fondations

Autres pages : Suivre cette page - Retourner en page d'accueil - Envoyer à un(e) ami(e) - Retourner à la page précédente

Généralités

Un four à pain à une masse très importante (plus d'une tonne), il faut donc commencer par préparer une assise solide sur lequel il va reposer.

Les fondations

Tout d'abord il faut faire la semelle du four, ce sur quoi il va reposer, et donc couler une petite dalle en béton de 1,20 m X 1,20m. On a ici recyclé de vieux pavés autobloquants pour "armer" la dalle.

C'est mon père que vous voyez sur les photos, c'est lui l'architecte, le maçon, le couvreur, et le chef de chantier. Sans lui rien n'aurait été possible.

Moi je me suis contenté, tout au plus, de faire l'arpète...

Four à pain : Coffrage du sol
La dalle, une fois coulée, séchée et décoffrée.Four à pain : La dalle décoffrée
Début des murs, en agglo avec l'armature métalliques des coins.Four à pain : Début du socle
Les murs terminés, donc 4 rangs d'agglos.

Si vous êtes de grande taille (comme moi) je vous conseille vivement de mettre un cinquième rang d'agglo, ainsi vous aurez beaucoup moins à vous pencher lors de l'utilisation. Nous ne l'avons pas fait, croyant être assez haut, mais c'était une erreur...

J'ai su, après coup, que la taille idéale est quand la sole du four vous arrive au coude, à méditer...

Four à pain : Suite du socle
Le coffrage du "sol".Four à pain : Coffrage du tablier
La dalle du sol terminée, avec un premier rang de briques réfractaires pour encadrer la sole du four.

Les fondations sont terminées.

> Suite : la construction de l'âtre.
Four à pain : Le tablier terminé

Retourner en début de page



Dernière mise à jour : Le 22 Juin 2015

les visiteurs ont également consulté :

Un four à painL'âtrel'habillage de l'âtreListe de toutes les pagesPâte fermentéeGlaces et sorbetsLes farinesMes bonnes adresses...
Nota : Passez votre souris sur les images pour voir le titre des pages.

Vos 32 commentaires ou questions sur cette page :

Quelle épaisseur de dalle du sol avez vous fait , je pense que 10 cm c'est bon?
Par jjp le 23 mai 2009 à 19h22 (n° 1)
Pour jjp : oui, c'est à peu près ça.
Par jh le 23 mai 2009 à 19h47 (n° 2)
Bonjour, le travail que vous avez réalisé est super, félicitations. Pour ma part, j'ai acheté le kit, mais je n'ai pas encore commencé à monter... Bien vue l'idée de mettre une cinquième rangée de parpaings. Ma question (question d'amateur !!!) concerne la dalle dite du "sol". Celle qui va venir supporter la sole. Je vois bien le coffrage du sol, mais sur quoi repose cette dalle? C'est mon interrogation, plaque métallique, bois ??? Merci par avance des infos que vous pourrez me donner à ce sujet? Cordialement Philippe
Par Philippe le 4 juin 2009 à 03h51 (n° 3)
Pour Philippe : Non non, rien du tout, elle repose sur le sol, là de la terre, directement.
Par jh le 4 juin 2009 à 15h27 (n° 4)
Bonjour, Merci pour la réponse. Mais je ne parlais pas de la dalle qui est sur le sol. Là où je me pose des questions, c'est pour faire la dalle posée sur les murs de parpaings et qui va recevoir la sole. Je me demande comment faire le coffrage du dessous??? Merci par avance, Très cordialement Philippe
Par Philippe le 6 juin 2009 à 10h57 (n° 5)
Pour Philippe : Ah celle là c'est un coffrage en bois qui a permis de la couler, ça se voit le mieux sur l'avant dernière photo. En gros une fois les "pieds" montés et secs, mon père a fait un coffrage en bois qui s'appuie en partie sur eux, et en partie sur des cales posées sur le sol, et la dalle a été coulée dedans.
Par jh le 6 juin 2009 à 21h14 (n° 6)
Un grand merci Bravo au papa pour la maîtrise de la technique! J'espère, après tous ces efforts, que vous profitez pleinement de ce four à bois qui doit donner de belles satisfactions en toutes saisons. Très cordialement Philippe
Par philippe le 7 juin 2009 à 07h00 (n° 7)
Pour Philippe : Et comment ! ce four a changé ma vie... Je te souhaite la même chose avec celui qui en cours chez toi.
Par jh le 7 juin 2009 à 09h00 (n° 8)
Boujour, je suis en train de construire un four a pain, mais je bloc sur la dalle où l'on pose la sole, j'ai préparé mon coffrage mais j'hesite pour les matériaux,faut il la faire réfractaire ? si oui comment car entre les mortier réfractaire,la chamotte mélangé avec du ciment ,le ciment liquide etc... je ne sais plus
merci de me répondre
Par gégé le 20 aout 2009 à 19h13 (n° 9)
Pour gégé : Je pense pas que des matériaux réfractaires soient nécessaires vu que la sole elle même, et la chamotte qui se trouve en dessous, le sont. A mon avis ce n'est pas la peine de t'embêter à ce niveau là si ta sole est soignée.
Par jh le 22 aout 2009 à 08h57 (n° 10)
Merci pour le conseil!
Par gégé le 24 aout 2009 à 09h05 (n° 11)
Attention il convient d' isoler le dessous (entre dalle et briques) du four sinon la sole va se refroidir trop vite par rapport à la voute avec de la vermiculite par exemple et faire de même pour la voute. de ce fait vous aurez une meilleure cuisson plus douce.
Par meunier1806 le 28 aout 2009 à 15h12 (n° 12)
Bsr comment faire pour isoler la sole de la dale avec de la vermiculite .peut-être étaler la vermiculite sur la dale et ensuite poser la sole. et peut-on remplacer la vermiculite par des carreaux de béton cellulaire merci beaucoup a bientôt bien cordialement
Par dom58 le 27 février 2010 à 16h45 (n° 13)
Bonjour j'ai un four igloo qui fait 1.20m de coté je l'ai isolé avec la laine de roche de 100mm et je l'ai grillagé .Je dois faire un bati autour du four et je voudrais savoir pour la masse thermique si je peux mettre du sable,de la laine de roche ,des tuiles concassées . merci de me donner des nouvelles.
Par kiki85 le 12 novembre 2010 à 18h04 (n° 14)
Bonjour, Oui tout cela est utilisable comme masse thermique, c'est un peu moins efficace (dit-on) que de la chamotte ou autre support réfractaire, mais ça ira, après tout les anciens four étaient faits comme ça.
Par jh le 13 novembre 2010 à 06h56 (n° 15)
Bonjour, Tout d'abord félicitation et merci beaucoup pour ce site qui regorge de bons conseils. Je réfléchi à me lancer dans la construction d'un four à pain, mais résidant sous d'autres latitudes il y a des questions que je me pose encore du point de vue de la "tropicalisation" du four. Une température extérieure trop élevée aura-t-elle une incidence sur la préparation du pain? En ce qui concerne la four, les briques réfractaires sont hors de prix ici, j'envisage de les remplacer par des pierres de laves plates. Donc en fait il y aurait une sole composée de plusieurs pierres plates (rondes pour les pains ronds, allongées pour les baguettes...). Il n'y a pas de raison que celà ne marche pas? Enfin , y-a-t'il une règle de proportionnalité entre la taille du four et le temps de chauffe et la durée ou la chaleur sera conservée? Merci d'avance pour votre réponse. Bien cordialement Antoine
Par Antoine le 27 décembre 2010 à 23h59 (n° 16)
Bonjour, Je ne pense pas que la température influencera beaucoup la préparation du pain, au contraire vous n'aurez pas besoin de mettre le paton au chaud pour le faire pousser, a température ambiante ce sera très bien (veinard va !),ce qui en France métropolitaine n'est possible qu'en été (et encore...). Pour les briques réfractaires ce n'est pas obligatoire, dans le cas de mon four c'est plutôt une question d'esthétique, ce qui importe c'est la la masse thermique apportée par la matière, de la chamotte pour moi, entre l'âtre et les "bords" du four. Donc pas de problème pour prendre autre chose que des briques. Oui il y a un rapport entre masse du four et temps de chauffe et de descente, plus il est gros, plus c'est long.
Par jh le 28 décembre 2010 à 10h09 (n° 17)
Bonjour, Merci pour cette réponse rapide. J'envisage de construire mon four "sur mesure" et donc de ne pas acheter un atre déjà fait mais le construire moi même. En quelle matière est faite l'atre puyol? La masse thermique est composée de à la fois l'atre et des matériaux qui viennent l'habiller jusqu'aux bords? Imaginons un grand four, qui mette presuqe une journée à atteindre sa température optimum, est il à ce moment envisageable de réaliser plusieurs fournées à la suite? Bien cordialement Antoine
Par Antoine le 28 décembre 2010 à 20h13 (n° 18)
Bonsoir, 1) c'est indiqué dans les pages, c'est de la terre blanche 2) oui 3) pas facile : une fournée commence à 240/250° et dure environ 30/40 minutes, il faudrait que le four reste aux alentours de 240 même après la 1ère fournée
Par jh le 29 décembre 2010 à 21h18 (n° 19)
Bonjour, Beau travail, félicitations et merci pour le détail de la réalisation. Je vais me lancer^^
Par Marc le 14 janvier 2011 à 15h46 (n° 20)
Merci de partager cette experience, je viens de commander et de recevoir tout le materiel pour la realisation du mien, mais pour armer la dalle de support du four j'ai recu une treilli de 15 cm d'espacement et les fers ne font que 3 mm environ. N'est pas trop petit? Qu'avez vous utiliser pour couler la dalle de support (celle au dessus) de la rangee de 4 parpaings? Merci par avance.
Par Anonyme le 27 mars 2011 à 08h59 (n° 21)
Hélas, je ne me rappelle plus les dimensions exactes, mais c'était dans ces eaux là il me semble.
Par jh le 28 mars 2011 à 19h31 (n° 22)
Bonsoir,

Tout d'abord et comme les précédents commentateurs : bravo pour avoir pensé à nous poster l'avancement des travaux et les conseils qui ont suivi.

Je reviens sur la question de Philippe sur la dalle qui supportera la sole : le coffrage en bois du "dessous" de la table a-t il été retiré après coulage ? (comme on retirera les planches des côtés).
Par Fati le 9 juin 2011 à 18h17 (n° 23)
Bonjour,

Oui oui, le coffrage a été retiré même sur le dessous.

Mon papa a poussé la perfection à inclure dans le coffrage de la dalle de la sole une petite cale qui une fois démoulée à fait une petite rigole creuse (1cm) qui empêche l'eau qui ruissèle de couler le long des murs. Un perfectionniste je vous dis...
Par jh le 10 juin 2011 à 07h52 (n° 24)
bonjour à nouveau,

je n'arrive pas à trouver qu'elle est la dimension de l'âtre que vous avez utilisé. lequel des modèles chez le panyolÉ

grand merci
Par lynn le 11 décembre 2011 à 13h43 (n° 25)
Voyez la page précédente, c'est indiqué...
Par jh le 11 décembre 2011 à 14h48 (n° 26)
bonjour monsieur quelle est la hauteur une fois fini les mur et est ce que ses obliger la dalle pour poser le four en lui même ou pas et quel est la taille de vos brique Dorian Belgique
Par dorian le 22 mai 2012 à 21h07 (n° 27)
Bonjour,

Le four fini mesure 2 mètres.
Pour la dalle comme il faut poser la sole sur un lit de chamotte c'est pratiquement indispensable.
Les briques sont des briques réfractaires standard.
Par jh le 23 mai 2012 à 08h27 (n° 28)
bonjour,

super boulot. j'atends mon Panyol la semaine prochaine et je dois attaquer les fondations.
Combien de béton as tu utilisé pour la fondation et la dalle de sole?
Par Gérard le 6 juillet 2012 à 22h26 (n° 29)
Bonjour,

Ouille tu me poses une colle, ça fait un peu longtemps maintenant.
A la louche je dirais 2 ou 3 sacs (de ciment) ?
Par jh le 7 juillet 2012 à 10h59 (n° 30)
Bonsoir je n'entends pas parler de caisson de décompression. Est ce normal?
Par Mario d idjof le 20 octobre 2014 à 19h51 (n° 31)
Bonjour,

Oui, ce n'est pas nécessaire.
Par jh le 21 octobre 2014 à 09h06 (n° 32)
Poster un commentaire ou une question :

Vous pouvez, si vous le désirez, ajouter un commentaire sur cette page : pourquoi elle vous a plu ou déplu, ce que vous y avez modifié, quel résultat vous avez obtenu, signaler une erreur ou une omission, etc. Vous pouvez également poser une question, je réponds à toutes à moins que quelqu'un ne l'ait déjà fait avant moi.
N'hésitez surtout pas à vous exprimer, je suis toujours très intéressé par votre opinion, mais merci d'avance de ne pas écrire en SMS ou uniquement en MAJUSCULES, mais bien en français, faute de quoi votre envoi pourrait être rejeté.

Je vous invite à consulter les conseils pour déposer un commentaire ou une image (ce qu'il faut faire et ne pas faire).

Posté par : Le 21 Janvier 2017 à 11h44

Cochez cette case pour montrer que vous êtes bien un être humain (c'est une protection contre le Spam)*.

I am not a leaving thing