La toiture

58 402 fois    12commentaires    note : 3.5 / 5
Noter cette recette

Dans cette page : Généralités - La toiture

Autres pages : Suivre cette page - Retourner en page d'accueil - Envoyer à un(e) ami(e) - Retourner à la page précédente

Généralités

Une fois le corps du four terminé, il faut le protéger des intempéries, de la pluie surtout, par un toit.

La toiture

Elle est constituée par un entourage en bois, qui recouvre les "murs" de l'âtre mais laisse dépasser la cheminée.
La cheminée est également remontée pour favoriser la diffusion des fumées. Avant cela, le boulanger, ou le pizzaïolo d'occasion et ses aides, étaient surs de finir la séance de four "fumés"...
Le toit est ensuite constitué avec des planches en bois qui s'appuient sur l'entourage.
L'ensemble est recouvert de bardeaux bitumineux pour assurer l'étanchéité.
Puis les extrémités et la cheminée sont rhabillés de tôle d'aluminium jointée au silicone pour empêcher les infiltrations d'eau.
Enfin, la cheminée est pourvu d'un chapeau, simplement posé (vu son poids) sur 2 briques.

> Suite : Les finitions.
< Précédent : l'habillage de l'âtre.

Retourner en début de page



Dernière mise à jour : Le 12 Décembre 2013

les visiteurs ont également consulté :

Un four à paincibouletteInformations diététiques et ingrédientsUn menu au hasard...Liste de toutes les pagesA quelle heure ?D'autres sites autour de la cuisineGlaces et sorbets
Nota : Passez votre souris sur les images pour voir le titre des pages.

Vos 12 commentaires ou questions sur cette page :

Pouvez-vous me donner le plan de votre toituure du four ainsi que le nom des materiaux utiliser merci davance
Par VAVA le 18 juillet 2009 à 21h15 (n° 1)
Pour VAVA : Non, je n'ai pas de plan, et pour les matériaux ils sont déjà cités dans la page.
Par jh le 19 juillet 2009 à 20h36 (n° 2)
merci pour la reponse
Par vava le 20 juillet 2009 à 14h11 (n° 3)
Bonjour
comment tient l entourage en bois sur lequel repose la toiture.

merci pour la reponse
Par pascal le 14 septembre 2009 à 04h33 (n° 4)
Pour Pascal : Il repose lui même sur le tour de brique qui ceinture l'âtre.
Par jh le 14 septembre 2009 à 15h01 (n° 5)
Bien
Par julien jaoue le 17 septembre 2009 à 13h28 (n° 6)
Bonjour, Je suis en train de finir un four à bois dans le jardin de notre maison à Villepôt en Loire-Atlantique. J'ai opté, moi aussi, pour une couverture en bardeau bitumineux. Es-tu toujours satisfait du choix que vous tu as fait? L'aspect esthétique de ton four est très sympa et je pense que la résistance thermique et mécanique est bonne. En revanche, je me pose des questions sur mon pourtour de cheminée. Peux-tu me donner quelques conseils à ce niveau? En effet, je me demande à quelle distance du boisseau de la cheminée je dois arrêter mes voliges d'une part, et comment réaliser l'isolation et l'étanchéité sur les voliges et autour du boisseau. Merci par avance, Très cordialement et un grand bravo pour ta réalisation. (En combien de temps au total, as-tu construit ton four?)
Par Philippe le 19 février 2010 à 11h21 (n° 7)
Je te réponds via l'e-mail que tu m'as envoyé.
Par jh le 21 février 2010 à 18h08 (n° 8)
Bonjour, les bardeaux bitumineux et les joints en silicone supportent la chaleur dégagée par le four ? Merci.
Par jibus le 25 octobre 2010 à 08h22 (n° 9)
Bonjour, j'ai construit un four analogue à celui dont on parle, avec des briques réfractaires. La sole (60x60cm) composée de 4 briques réfractaires (15x15), repose sur une table coulée de 40 mm d’épaisseur et s'en trouve séparée par une couche de sable de 10 cm de sable. Entre la voûte et l'habillage extérieur, l'isolation thermique est réalisée avec de la laine de roche (2 rouleaux). Pour le toit, sur une charpente légère (petits "chevrons" de 50x35 plus lattes d'accrochage) ancrée sur les murs d'habillage en béton cellulaire rhabillés de pierre de parement, j'ai monté des ardoises puis j'ai étanchéifié grâce une faitière métallique simplement clipsée sur ses attaches métalliques. Pour des raisons à la fois mécaniques et esthétiques, coté cheminée, j'ai arrêté ma charpente sur un élément de pilier (30x30x25 / Point P) en harmonie avec ma pierre de parement. Au-dessus de la porte, je récupère la fumée grâce à un petit boisseau que m'a adapté un artisan, qui débouche sur un conduit métallique classique. Ce dernier traverse mon élément de pilier et se trouve isolé de lui grâce de la laine de roche. J'ai couvert le tout d'un petit chapeau. Ce n'est pas très compliqué et pas très cher.
Par Luc Cioni le 7 juin 2011 à 14h26 (n° 10)
Bonjour,
Je me pose une question à propos du toit et de sa distance par rapport à l'âtre afin de gérer les problèmes de température dégagée par l'âtre. Sauriez-vous dire quelle est la température qu'il fait sur le dessus de l'isolation du four, quand l'âtre est à son maximum de température.
Merci d'avance pour votre réponse.
Par jm44 le 15 novembre 2011 à 20h58 (n° 11)
Bonjour,

Non je ne sais pas, mais je vais mesurer lors de la prochaine fournée et je vous dirais ça.
Par jh le 16 novembre 2011 à 08h54 (n° 12)
Poster un commentaire ou une question :

Vous pouvez, si vous le désirez, ajouter un commentaire sur cette page : pourquoi elle vous a plu ou déplu, ce que vous y avez modifié, quel résultat vous avez obtenu, signaler une erreur ou une omission, etc. Vous pouvez également poser une question, je réponds à toutes à moins que quelqu'un ne l'ait déjà fait avant moi.
N'hésitez surtout pas à vous exprimer, je suis toujours très intéressé par votre opinion, mais merci d'avance de ne pas écrire en SMS ou uniquement en MAJUSCULES, mais bien en français, faute de quoi votre envoi pourrait être rejeté.

Je vous invite à consulter les conseils pour déposer un commentaire ou une image (ce qu'il faut faire et ne pas faire).

Posté par : Le 26 Février 2017 à 08h50

Cochez cette case pour montrer que vous êtes bien un être humain (c'est une protection contre le Spam)*.

I am not a leaving thing