Le blog de cuisine-facile.com

La belle histoire des croissants


4 549 35/5 pour 7 notations
Noter cette page :

Dernière mise à jour : Le 10 Octobre 2018

La belle histoire des croissants

Vous l'avez peut-être déjà remarqué, la cuisine, la boulangerie et la pâtisserie sont truffées d'histoires ou de légendes, en général très romantiques, concernant tel ou tel produit ou recette. C'est souvent le cas pour les recettes nommées, par exemple la tarte tatin, la pêche melba, le paris-brest et bien d'autres, mais ça s'applique parfois aussi à des produits très emblématique de la boulangerie.

Et bien justement, voici la belle histoire de "l'invention" des croissants.

siège de Vienne


14 juillet 1683, les turcs (on disait à l'époque "les Ottomans") mettent, pour la seconde fois, le siège devant Vienne. La ville était, à l'époque toujours, fortifiée, et bien qu'on soit à l'aube des lumières, c'est encore une attaque quasi féodale qui se prépare : les turcs entourent la ville et coupent son ravitaillement, espérant ainsi une reddition plus ou moins rapide des viennois.

On est dans une guerre de siège, longue, mais à l'époque déjà on "mine" c'est à dire que les assaillants non contents de tirer sur les murailles au canon, creusent des galeries de leurs lignes vers les fortifications, et une fois arrivés en dessous remplissent de poudre noire et font exploser, espérant ainsi créer une brèche dans les murs et permettre une invasion rapide.

Les défenseurs ne sont pas inactifs, ils creusent des galeries dans l'autre sens, contre-mines, pour tenter d'éliminer les mineurs. Ils font pour cela de l'écoute, en essayant de détecter les coups de pioches de la progression des mineurs turcs. Malins, les turcs décident de ne creuser que la nuit, comptant sur le sommeil des Viennois pour avancer discrètement.

Pas de chance pour eux, la nuit les boulangers sont au boulot, et dans leurs fournils ils entendent les mineurs creuser, préviennent les autorités, qui réagissent pour déjouer l'attaque. Les boulangers Viennois ont sauvés la ville du Turc ! (Du moins, c'est la légende).

Pour fêter cet évènement, les boulangers lancent un petit pain (sans doute brioché) en forme du croissant qu'on trouvait sur le drapeau Ottoman, ce gâteau est appelé "hörnchen" ("petite corne").

drapeau ottoman



Ce même petit pain est amené en France avec l'arrivée de l'archi-duchesse Marie-Antoinette, future épouse de louis XVI et reine de France. Au fil du temps, et surtout au début du XXème siècle, le petit pain d'origine, sous l'influence des boulangers Français, parisiens en particulier, devient quelque chose de plus sophistiqué, à la fois levé et feuilleté, c'est le croissant que nous connaissons aujourd'hui, dont il ne reste plus que la forme d'origine.

croissant.jpg



Belle histoire non ?

C'est pour ça aussi qu'on parle de viennoiseries, en France uniquement, pour regrouper tout ce qui concerne les pâtes levées (pâte à brioche, pains au lait, pain brioché, etc.) et les pâtes levées-feuilletées (croissant, pain au chocolat, pain aux raisins, etc.).

Nota : Vous lirez ou entendrez souvent "Le monde, ou l'avenir, appartient à ceux qui se lèvent tôt", c'est complètement faux, car si c'était vrai les boulangers seraient depuis longtemps les maitres du monde !

Retourner en début de page

Derniers articles

Autres pages que vous pourriez également apprécier

Les 3 sortes de meringue
Les 3 sortes de meringue
Une meringue, rien de plus simple finalement, ce sont des blancs d'œufs battus avec du sucre. On obtient une préparation assez épaisse qu'on fait cuire a four très doux pour obtenir de légers et délicieux gâteaux.Mais en pâtisserie, la meringue peut être déclinée de trois façons qui,...
19 512 1103.8/5 pour 8 notations
Comment prélever un zeste ou "zester" ?
Comment prélever un zeste ou "zester" ?
Vous avez sans doute remarqué que dans beaucoup de recettes on utilise les zestes des agrumes, c'est à dire cette partie supérieure de la peau du fruit qui parfume si bien une préparation.Pour "zester" (c'est le mot) plusieurs techniques et outils sont disponibles, voici un petit résumé...
19 367 83.5/5 pour 45 notations
Le temps de cuisson des pâtes
Le temps de cuisson des pâtes
Comme toujours en matière de pâtes, ils faut s'inspirer des maitres que sont les italiens, ils sont très attachés, et à raison, à une rigoureuse et juste cuisson, la fameuse "al dente".Cuisson qui est d'une grande précision : on plonge les pâtes dans de l'eau salée déjà en...
4 793 114/5 pour 7 notations
Les réactions de Maillard
Les réactions de Maillard
J'en parlais il y a quelques temps avec mes trois charmantes nièces, savez vous ce que sont les réactions de Maillard ?Dit comme ça on à l'impression que c'est un principe compliqué de mécanique, mais en fait c'est quelque chose de beaucoup plus proche de nous, c'est ce qui fait que ce...
16 712 33.1/5 pour 10 notations
Jean-Luc Petitrenaud est insupportable !
Jean-Luc Petitrenaud est insupportable !
Oui vraiment, il est insupportable dans son émission "Les escapades de Petirenaud"...Passe encore qu'il sacrifie en ce moment à cette mode pitoyable de porter veste, chemise et cravate, et de poser (pas "porter") par dessus un gilet violet avec les manches nouées sur le devant, pour faire "Il...
119 685 2042.7/5 pour 65 notations

Poster votre commentaire ou une question

I am not a leaving thing

Vos 3 commentaires ou questions sur cette page

Suivre cette page

Si cette page vous intéresse, vous pouvez la "suivre", c'est à dire que vous indiquez ici votre adresse e-mail, et ensuite, à chaque fois que la page est modifiée, ou commentée, vous recevrez immédiatement un e-mail personnel pour vous en avertir. Notez que vous devrez avant cela confirmer, toujours par e-mail, que c'est bien vous qui souhaitez suivre cette page.
I am not a leaving thing
Nota : Nous ne partagerons jamais votre e-mail avec qui que ce soit.
Autre possibilité : vous abonner à la liste de diffusion de cuisine-facile.com, vous recevrez alors un e-mail pour chaque nouvelle recette publiée sur site.

Retourner en début de page