Le blog de cuisine-facile.com

L’œuf à la coque parfait


L’œuf à la coque parfait
Faire des œufs à la coque, c'est toujours un délice et ça plait aussi bien aux petits qu'aux grands. Ce petit coté transgénérationnel, les mets d'ailleurs dans pas mal de familles (dont la mienne), sur la liste des "trucs à faire à manger le (dimanche) soir quand on sait pas quoi faire"...

Ceci dit, ce n'est pas si simple que ça, il faut faire attention à plusieurs points de détails, qui si ils ne sont pas respectés pourraient (un peu) gâcher l'instant.
3 272 44.4/5 pour 15 notations
Noter cette page :

Dernière mise à jour : Le 30 Janvier 2021

L’œuf à la coque parfait

Qu'est-ce qu'un œuf à la coque "parfait" ?

C'est très subjectif bien sur, mais essayons de recenser ce qui est important :
- Sa coquille est entière, pas fendue ni fêlée
- Il est impeccablement cuit : le blanc et pris, complètement, mais pas le jaune qui est resté liquide (sinon c'est un œuf mollet, voire dur)
- Quand on coupe le chapeau (le sommet) on ne met pas de petits bouts de coquille dans l’œuf
- Il est servi avec des mouillettes, indispensable concept typiquement Français, qui mérite un vrai bon pain

Voilà le constat, voyons maintenant comment essayer de s'approcher le plus possible de ce noble objectif.

Comment faire ?

Gros effort sur la cuisson vous l'aurez compris, et pour ça il vous faut absolument respecter les règles de base de la cuisson des œufs dans l'eau :

1) On utilise si possible des œufs bien frais, de qualité, et on les sort du frigo, si ils y sont (ce qui n'est pas nécessaire), au moins 1 heure avant, afin qu'ils reviennent à température ambiante, sinon le temps de cuisson devient aléatoire
2) Tout le monde passe à table en début de cuisson, les œufs à la coque ça n'attends pas
3) On perce la base de la coquille de l’œuf avec une aiguille ou un clou, pour crever la poche d'air qui s'y trouve, ainsi la coquille ne se fend pas à la cuisson

percer la poche d'air d'un oeuf


4) On ne sale ni ne vinaigre l'eau de cuisson, ça ne sert à rien
5) On dépose les œufs délicatement dans l'eau bouillante avec une cuillère à soupe
6) On cuit 3 minutes exactement, pas moins, et à partir du retour de l'ébullition, ce qui vous affranchi du nombre d’œufs dans la casserole

Voilà, le plus gros est fait. Vous posez vos œufs dans des coquetiers et ensuite directement à table.

La dégustation

La découpe

Classiquement, on découpe le haut de l’œuf avec un couteau en tapotant et en tournant tout autour, geste pas très pratique. Si votre famille est une "grande" consommatrice d’œufs coque, vous pouvez envisager d'acheter un toc-oeuf ou "toqueur", c'est un petit ustensile assez simple et pas très cher, avec un petit ressort et un poids qui fait en 1 seconde une découpe quasi parfaite d'un chapeau d’œuf, c'est ce qu'utilisent tous les restaurants.
Si vous avez des enfants en bas age, ou des petits-enfants, vous allez surement passer pour une magicienne ou un magicien à leurs yeux, lors du premier usage de cet outil.

toc-oeuf ou tocqueur


Les mouillettes

Il n'y a pas d’œufs coque digne de ce nom sans mouillettes, c'est à dire des petits bâtonnets de pains qu'on trempe dans le jaune pour le déguster, c'est tout le délice des œufs à la coque.
Les mouillettes méritent un traitement vraiment particulier, ce serait dommage de juste prendre une tranche de pain de mie coupée en bâtonnets (quoique... en cas de grosse flemme).

oeuf coque et mouillettes

A la place, je vous propose plutôt de miser sur une bonne baguette de tradition (faites confiance à votre boulanger), pas la peine qu'elle soit fraiche, un reste de la veille conviendra très bien, et vous pourriez :
1) Couper un morceau de baguette de 7 ou 8 cm de long, c'est a adapter selon l'age des convives
2) Recouper ce morceau en 2 dans la hauteur et les passer au grille pain
3) Recouper chaque morceaux en bâtonnet dans la hauteur, et le tartiner d'un peu de beurre
4) Déguster...

Vous pouvez aussi agrémenter les mouillettes en posant dessus, plutôt en fines tranches, un peu de jambon, de saumon, de fromage, etc. selon votre gout.


Voilà, évidemment tout ceci peut vous paraitre un peu compliqué, un peu long, mais pas tant que ça en fait, et vous verrez qu'à force, vous le ferez tout naturellement sans vraiment faire un effort.

En résumé : Soignez tout particulièrement la cuisson, utilisez éventuellement un toc-oeuf, et faites de belles et bonnes mouillettes.

Retourner en début de page

Derniers articles

Autres pages que vous pourriez également apprécier

Fruits confits : attention à l'arnaque
Fruits confits : attention à l'arnaque
Aimez vous les fruits confits ? Soit en friandises, soit dans une recette, comme le très classique cake par exemple, mais aussi dans certaines délicieuses recettes Italiennes comme le fameux panettone ou encore la galette des rois sicilienne. Un délice !Si vous aimez donc, et que vous vous...
20 209 923/5 pour 7 notations
La force des dictons et croyances en cuisine
La force des dictons et croyances en cuisine
Un jour, dans les commentaires sur la recette des blancs en neige, une demoiselle a demandé si on pouvait monter des blancs en neige quand on avait ses règles, une amie lui avait dit que non ! Un peu plus tard un autre commentaire disait que pour la mayonnaise il était (accrochez vous bien)...
20 221 283.5/5 pour 8 notations
La buée en boulangerie
La buée en boulangerie
Qu'est-ce que la buée en boulangerie ?C'est à la fois un secret de boulanger, et un truc pas du tout évident : si vous faites du pain et le cuisez comme un gâteau, dans le four, vous allez obtenir ceci :Un pain certes cuit, mais blanc, avec une croute épaisse et dure, bien loin du pain doré et...
99 809 334.3/5 pour 22 notations
Quelle différence entre la boulangerie et la pâtisserie ?
Quelle différence entre la boulangerie et la pâtisserie ?
Essayons de répondre à une question que vous vous êtes peut-être déjà posée : Où est la frontière entre la boulangerie et la pâtisserie ?Si vous posez la question à un boulanger, sa réponse tiendra en un seul mot : la fermentation.Et c'est vrai que c'est un bon résumé, le...
41 490 634.1/5 pour 27 notations
Quelques conseils pour bien pétrir à la maison
Quelques conseils pour bien pétrir à la maison
Si vous devez pétrir une pâte dans une recette de pain ou autre, vous allez sans doute utiliser un de ces robots de cuisine qu'on appelle souvent "robots pâtissiers", et dont les marques les plus connues sont Kenwood et KitchenAid. Ils sont pratiques, mais leur bonne utilisation mérite...
162 553 23.6/5 pour 56 notations

Poster votre commentaire ou une question

I am not a leaving thing

Vos 4 commentaires ou questions sur cette page

Suivre cette page

Si cette page vous intéresse, vous pouvez la "suivre", c'est à dire que vous indiquez ici votre adresse e-mail, et ensuite, à chaque fois que la page est modifiée, ou commentée, vous recevrez immédiatement un e-mail personnel pour vous en avertir. Notez que vous devrez avant cela confirmer, toujours par e-mail, que c'est bien vous qui souhaitez suivre cette page.
I am not a leaving thing
Nota : Nous ne partagerons jamais votre e-mail avec qui que ce soit.
Autre possibilité : vous abonner à la liste de diffusion de cuisine-facile.com, vous recevrez alors un e-mail pour chaque nouvelle recette publiée sur site.

Retourner en début de page