Le blog de cuisine-facile.com

Allons-y doucement avec le sel


Allons-y doucement avec le sel
En matière de cuisine, je ne vous apprends surement pas grand chose, le sel est omniprésent, on en met dans presque tous nos plats, en quantité variable selon notre gout, certains aiment bien salé, d'autres moins, d'autres encore pas. Son rôle principal, c'est la saveur, le gout, on dit de lui que c'est un exhausteur de gout, c'est à dire qu'il révèle les gouts des aliments, surtout si ils sont un peu fades par nature.
1 511 2 7 4.4
Noter cette page :

Dernière mise à jour : Le 20 Février 2021

Allons-y doucement avec le sel
Dit autrement, un plat qui n'est pas salé est nettement moins gouteux qu'un plat salé, et du coup, c'est, pour beaucoup (et moi le premier), difficile de s'en passer.

le sel


Mais il y a 2 sels, celui que vous ajoutez en cuisinant, ou en tartinant avec du beurre demi-sel, selon votre gout donc, et surtout celui que vous ne voyez pas ou ne sentez pas ou peu, le sel caché. Et pour illustrer ça, je vais prendre 2 exemples concrets :

Les plats préparés

Les industriels de l'agro-alimentaire ont trouvés dans le sel leur meilleur ami, non seulement ils relève le gout comme je vous le disais précédemment, mais en plus il agit comme un rétenteur d'eau, donc tout ce qui contient de l'eau, pratiquement tout en fait, est en général très ou trop salé. Tragique constat : il y en a partout, et beaucoup, dans tous les plats préparés, la charcuterie, le grignotage... même les aliments sucrés (crèmes, desserts, biscuiterie, etc. etc.) en contiennent.

boite de ravioli


Ainsi quand on réchauffe une simple boite de ravioli, on va sans s'en rendre compte manger beaucoup trop de sel, et comme le montre une étude récente de "Que choisir", c'est encore pire pour tout ce qui semble bon marché, moins le produit est cher, plus il est salé, pour que fabricant puisse ainsi masquer la piètre qualité de ses ingrédients.

Le pain

Dans le pain, il y a aussi du sel, le pain d'ailleurs, c'est d'une extrême simplicité : de l'eau, de la farine, un peu de sel et de levure ou de levain, point ! Tout le reste, comme le disait JP Coffe fort justement, c'est de la merde, juste là pour compenser les carences du pain industriel.

le sel dans le pain


Mais revenons au sel, en France, l'usage habituel (mais ce n'est pas réglementé, pour l'instant), c'est 18 gr de sel par kilo de farine. C'est relativement peu, pour comparer il y a 50 ans c'était 24 gr, voir plus !
La tendance est clairement à la baisse, l’interprofession de la boulangerie pousse à descendre à 16 ou 14 gr, voire moins encore.
Il y a d'ailleurs un phénomène assez simple lié à la panification lente qui se produit, plus la pâte repose et fermente longtemps, moins elle a besoin de sel. Et donc les baguettes express de la grande distribution ou des usines à pain, imaginez ce qu'il chargent en sel pour essayer de vous vendre un truc qui ait vaguement du gout.
N’hésitez d'ailleurs pas a poser la question à votre boulanger, demandez lui combien de sel il met au kilo de farine ? Si c'est un bon boulanger, non seulement il va vous répondre très franchement, mais en plus il sera aussi capable de vous donner ses perspectives personnelles sur ce sujet délicat. Au passage, chez nos amis Belges, c'est réglementé à 14 gr maximum.

Et donc ?

le constat est sans appel, nous mangeons hélas trop de sel, on devrait être à 5 gr/jour maxi selon l'OMS, et on est plutôt à 10/15 gr en France.

Que faire ?

La solution est presque trop simple : il faut tout d'abord essayer de limiter tous les produits cuisinés tout prêt, ce qui est souvent beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Voyons ça comme un signal fort pour nous pousser à faire toujours plus la cuisine nous même, en transformant les produits que nous achetons localement. Le cercle vertueux dont je vous ai déjà beaucoup parlé (oui oui c'est mon dada) : On achète local même si c'est un peu plus cher, on fait vivre les producteurs locaux, ils produisent bien et sainement, c'est bon pour notre santé, tout le monde est gagnant.

Ensuite, quand on cuisine, il faut essayer d'éviter d'avoir la main lourde en sel avec des trucs extrêmement simples également : toujours gouter avant de re(saler), préférer les épices au sel quand c'est possible, ne pas "doubler" c'est à dire par exemple ne plus saler une vinaigrette, car elle est déjà salée avec l'apport de moutarde, pas ou peu de sel si vous mettez du fromage dans votre recette, etc.

saler



Rien de révolutionnaire dans tout ça vous l'aurez compris, il faut juste faire un peu attention, lire soigneusement les étiquettes de ce qu'on achète, et surtout... cuisiner le plus possible !

En résumé : Allons-y mollo avec le sel, il y va de notre santé.


Retourner en début de page

Derniers articles
Comment manger équilibré et varié tout en se faisant plaisir ?
Comment manger équilibré et varié tout en se faisant plaisir ?
Vous faites partie aussi de ceux qui pensent qu’une alimentation équilibrée et variée rime avec privation ? Détrompez-vous ! En effet, il existe plusieurs manières de combler les besoins de l’organisme tout en se faisant plaisir. C’est ce que nous partageons avec vous dans cet...
440 15 Aout 2021 Article sponsorisé.
3 idées de recettes avec du café
3 idées de recettes avec du café
Depuis plusieurs siècles, le café s’invite dans les tasses sous forme de boisson et fait le bonheur de ses amateurs à n’importe quel moment de la journée. Cependant, bon nombre de personnes ignorent qu’il entre aussi dans la réalisation de certaines recettes assez originales pour égayer...
15K 34.1 10 Aout 2021 Article sponsorisé.
Le temps des confitures
Le temps des confitures
Nous entrons bien dans l'été au moment où j'écris ces lignes, et c'est le temps où la plupart des fruits donnent ou vont donner à plein. Et pour pas mal d'entre nous, ça va être aussi le temps des confitures et des gelées, un des meilleurs moyens qui soit de conserver les fruits pour le...
18K 13.8 12 Juillet 2021
Les marqueurs en cuisine
Les marqueurs en cuisine
En matière de cuisine, il n'y a qu'une seule vraie règle, c'est qu'il n'y a pas de règles ! Je veux dire par là que tout est possible, tout est combinable, tout ou presque peut aller avec tout, mais il faut que ça vous plaise, que vous trouviez ça bon. J'ai des copains ch'tis qui se font...
1 711 45 3 Juillet 2021
La marche en avant
La marche en avant
Quand les professionnels des métiers de bouche se mettent au travail dans leur cuisine, labo ou fournil, ils sont (si ils sont consciencieux) très sensibles à l'hygiène et à la propreté. Impossible pour un bon boulanger par exemple de faire un journée de travail sans faire régulièrement...
6 312 25 30 Juin 2021
Autres pages que vous pourriez également apprécier
Les excès du sucré-salé
Les excès du sucré-salé
Il est en ce moment une mode en cuisine qui est envahissante, c'est celle du sucré-salé. Il devient difficile dans certains restaurant de commander un plat classique, comme par exemple un "Carré de veau rôti", et d'échapper soit aux fruits dans la garniture, soit au miel/gelée/sirop dans la...
17K 73.9 3 Novembre 2011
De l'art de la charlotte
De l'art de la charlotte
Une charlotte en cuisine, c'est un délicieux gâteau moulé, fait d'un entourage de biscuits trempés dans un sirop parfumé, et rempli d'une crème légère ou d'une mousse. On laisse la charlotte prendre au réfrigérateur avant de la démouler pour la servir en tranches. C'est un dessert...
27K 43.3 27 Février 2013
Le pied des artichauts
Le pied des artichauts
Quand on prépare des artichauts pour une cuisson, vous le savez peut-être déjà, il faut souvent retirer les premières feuilles du tour, parfois un peu moches ou terreuses, et toujours le pied (ou la queue) qui ne se mange pas. Le bon verbe ici c'est bien "retirer" et non pas "couper".
32K 13.6 25 Octobre 2016
Le gout des tomates crues
Le gout des tomates crues
Penchons nous en cette fin d'été (au moment où j'écris ces lignes) sur les tomates, qui donnent encore à plein, et qui sont l'occasion de délicieuses salades. Je vous avais déjà parlé de l’intérêt d'éplucher les tomates, ce qui leur donne une douceur en bouche extraordinaire, mais...
4 983 34 8 Septembre 2018
85 grammes d’œufs ?
85 grammes d’œufs ?
Je vous avais déjà parlé il y a quelque temps de la différence entre la boulangerie et la pâtisserie, je mettais, entre autres, l'accent sur la précision de la pâtisserie qui nécessite des grammes, des cm, degrés et des minutes. C'est un peu pour ça que d'un côté on a la boulangerie...
24K 24.5 26 Novembre 2018
Poster votre commentaire ou une question
Posté par :
I am not a leaving thing
Vos 2 commentaires ou questions sur cette page
  • C pas mal détaillé je le note 3/5
    Posté par Boubacar le 20 février 2021 à 16h21 (n° 2)
  • Le sel, aka "le tueur silencieux", vous avez bien raison avec cet article.
    Posté par Lili le 20 février 2021 à 11h41 (n° 1)
Suivre cette page
Si cette page vous intéresse, vous pouvez la "suivre", c'est à dire que vous indiquez ici votre adresse e-mail, et ensuite, à chaque fois que la page est modifiée, ou commentée, vous recevrez immédiatement un e-mail personnel pour vous en avertir. Notez que vous devrez avant cela confirmer, toujours par e-mail, que c'est bien vous qui souhaitez suivre cette page.
I am not a leaving thing
Nota : Nous ne partagerons jamais votre adresse e-mail avec qui que ce soit.
Autre possibilité : vous abonner à la liste de diffusion de cuisine-facile.com, vous recevrez alors un e-mail pour chaque nouvelle recette publiée sur site.

Retourner en début de page