Sushis

La recette pas à pas :

  1. 5 min.Sushis : Photo de l'étape 1
    Faites cuire 400 g de riz (le rice-cooker est pratique pour ça). Normalement il faudrait utiliser du riz rond Japonais, mais comme c'est une recette adaptée ce n'est pas indispensable.

    Pendant ce temps, dans une casserole, versez 150 ml de vinaigre de riz, amenez a ébullition puis ajoutez puis 1 cuillère à soupe de sel et 1 petite cuillère de sucre en poudre, remuez pour bien mélanger et retirez du feu.

    De même, si vous n'avez pas de vinaigre de riz, utilisez un vinaigre classique, blanc, ou alors de vin, et dans ce cas vos sushis auront une amusante couleur rose.
  2. 1 min.Sushis : Photo de l'étape 2
    Versez le vinaigre sur le riz et mélangez bien.
  3. 5 min.Sushis : Photo de l'étape 3
    Faites cuire 4 ou 5 minutes, à sec, 3 cuillères à soupe de graines de sésame dans une poêle en remuant de temps en temps pour les faire torréfier.
  4. 3 min.Sushis : Photo de l'étape 4
    Mélangez les graines de sésame à la moitié du riz pour avoir deux sortes de riz : nature et au sésame que vous pourrez utiliser à votre gout dans la suite de la recette.
  5. Sushis : Photo de l'étape 5
    Nigiris :

    Les nigiris sont des petites bouchées de riz qui sont recouvertes en principe d'une lamelle de poisson cru, mais on peut décliner ce principe de multiples façons.
  6. 5 min.Sushis : Photo de l'étape 6
    Découpez vos poissons en lamelles fines (voir plus bas pour le choix de ces poissons).
  7. Sushis : Photo de l'étape 7
    Formez les bouchées de riz : prenez un peu de riz entre vos doigts...
  8. Sushis : Photo de l'étape 8
    ...refermez plusieurs fois la main pour former la bouchée...
  9. Sushis : Photo de l'étape 9
    ...fignolez éventuellement en appuyant sur les extrémités.
  10. Sushis : Photo de l'étape 10
    La même bouchée, mais avec un riz au sésame.

    Nota : Si le riz vous colle un peu trop aux doigts, frottez vous les mains avec quelques goutes d'huile de temps en temps.
  11. Sushis : Photo de l'étape 11
    Posez sur la bouchée de riz une lamelle de poisson.

    L'idéal pour la fabrication est la "sushi-factory", voyez plus bas à ce sujet.
  12. 30 min.Sushis : Photo de l'étape 12
    Vous pouvez, avant de mettre le poisson, mettre sur la bouchée une pointe de wasabi.

    Astuce de Jérémy : signalez ces sushi "hot" à vos convives par une discrète marque comme un grain de sésame sur le dessus par exemple.
  13. Sushis : Photo de l'étape 13
    Les nigiri peuvent êtres garni de bien d'autres choses que du poisson cru, voici quelques idées, mais laissez parler votre imagination et vos gouts.

    Du poisson tahitien, mariné 1 heure dans du jus de citron vert.
  14. Sushis : Photo de l'étape 14
    Lamelles de poisson, de crevettes ou de langoustines, marinées 2 heures dans un mélange d'huile d'olive de citron et d'herbes.
  15. Sushis : Photo de l'étape 15
    Des légumes taillées en lamelles ou en feuille, crus ou juste blanchis.

    Du saumon ou d'autres poissons fumés, etc.

    Bon d'accord ce n'est sans doute plus de sushis (un bistrot parisien est bien connu pour son nigiri au foie gras par exemple), c'est autre chose, mais c'est très bon quand même !
  16. Sushis : Photo de l'étape 16
    Makis :

    Les maki sont des rouleaux fait avec une feuille de nori qui est une algue verte séchée et grillée, on la garni de riz, puis d'autres ingrédients et on la roule très serrée pour former le rouleau.

    Ce rouleau est ensuite découpé en tranches pour former des bouchées individuelles.
  17. 10 min.Sushis : Photo de l'étape 17
    Découpez vos légumes plutôt en bâtonnets, cru pour le concombre...
  18. 10 min.Sushis : Photo de l'étape 18
    ...blanchis ou cuits pour la betterave...
  19. 5 min.Sushis : Photo de l'étape 19
    ...crus également pour l'avocat.
  20. 5 min.Sushis : Photo de l'étape 20
    Battez rapidement 1 œuf à la fourchette et faites le cuire à la poêle pour obtenir une sorte de petite omelette.
  21. 5 min.Sushis : Photo de l'étape 21
    Posez une feuille de nori sur une natte à sushi ou un torchon si vous n'en avez tas.

    Couvrez la au 2/3 d'une couche de riz pas trop épaisse (1/2 cm ou 1/4 de pouce maximum).
  22. 5 min.Sushis : Photo de l'étape 22
    Mettez sur le riz la garniture de votre maki, ici : concombre, basilic et tomates confites (recette de Anne et Jérémy).
  23. 1 min.Sushis : Photo de l'étape 23
    Soulevez la natte ou le chiffon, pour rouler la feuille sur elle même et former le rouleau ...
  24. 2 min.Sushis : Photo de l'étape 24
    ... continuez en serrant fort pour former un rouleau qui se tienne...
  25. 1 min.Sushis : Photo de l'étape 25
    ... jusqu'au bout.

    Terminez en laissant la fin de la feuille sous le rouleau.
  26. 2 min.Sushis : Photo de l'étape 26
    Découpez ensuite le rouleau en bouchées individuelles.
  27. Sushis : Photo de l'étape 27
    Ne les faites pas plus épaisses qu'1 cm ou à pouce.
  28. Sushis : Photo de l'étape 28
    Autre idées de maki : lanières de carottes, choux et omelette.
  29. Sushis : Photo de l'étape 29
    Concombre et omelette.
  30. Sushis : Photo de l'étape 30
    Avocat et poisson mariné.

    Là aussi, laissez libre cours a votre imagination.
  31. 3 min.Sushis : Photo de l'étape 31
    Faites une petite sauces rapide et mélangeant 2 cuillères à soupe de sauce soja, 3 cuillères à soupe de vinaigre, 2 cuillères à soupe d'eau, 5 gouttes de Tabasco et un tout petit peu de carotte râpée.
  32. Sushis : Photo de l'étape 32
    Servez si possible sous forme de plat mélangé nigiri et makis dans différentes compositions, aussi joli à regarder que délicieux à déguster.

Remarques :

Si vous servez ces sushis comme une entrée, comptez 4 ou 5 pièces par personne. Pour une sushi-party, plutôt 10, et que ce soit le plus varié possible.

Pour les sushis à base de poisson cru, il faut apporter une attention toute particulière à la qualité et à la fraicheur des poissons utilisés, qui devra être parfaite. Il n'en faut pas beaucoup, alors mettez y un peu le prix et faites confiance à votre poissonnier.

C'est le moment aussi de tester des poissons qu'on a pas l'habitude de manger : proscrivez absolument le thon rouge (Albacore ou Tunus qui va finir par disparaitre de nos océans si on continue à le sur pécher comme maintenant, la bêtise de l'être humain étant hélas sans limite), préférez le saumon bio au saumon d'élevage, et surtout essayez des poissons plus ordinaire comme le maquereau, la sardine ou la julienne.

Les sushis ne peuvent pas beaucoup attendre, impossible en principe de les faire la veille, au mieux c'est 1 ou 2 heures avant de passer à table, le top étant de les faire et juste après de les déguster.

Pour réussir ça, le mieux est de s'y mettre tous, de travailler à la chaine (sushi-factory) : une personne (ou deux) fait des bouchées, une met le wasabi, une autre la garniture, une autre encore gère les plats et leur remplissage, etc. Ca permet d'aller très vite, de mettre tout le monde à contribution, invités compris, de pas mal blaguer et commenter avant passer à table, et surtout d'avoir des sushis très frais, l'idéal.

Et c'est encore mieux si une autre personne peut se charger de gérer les apéros, ouvrir les bouteilles et remplir les verres (et on s'incline devant Robert qui est un maitre en la matière).

Que boire avec ça ?

Un vin rouge pas trop tannique, un Beaujolais par exemple, ou alors un vin rosé.

Source :

Familiale, on s'y est tous mis.

Noter cette recette

Noter cette recette

Plus de recettes ?

Cette recette utilise (entre autres)